demissão

demissão

sexta-feira, 9 de setembro de 2011

Purcell : Chaconne


a Folia est, à l'origine, une danse dont il est fait pour la première fois mention dans un texte portugais du XVe siècle. Il s'agissait d'un rite chorégraphique lié à la fertilité lors duquel les danseurs portaient des hommes habillés en femmes sur leurs épaules. Le rythme rapide de la danse ainsi que son aspect insensé furent certainement à l'origine de son nom. Parmi un certain nombre de thèmes, émergea une mélodie de base. Jusqu'au milieu du XVIIe, elle se répandit en Italie (Follia) et en France (Folie d'Espagne) puis le thème évolua rapidement pour prendre sa forme définitive dans cette suite d'accords : réM/La7/réM/do/fa/do/réM/la7 réM/La7/réM/do/fa/do/rém-la7/réM Apparue aux alentours de 1650 puis publiée en 1672 par Lully, cette mélodie se stabilisera en se ralentissant et devint le thème d'innombrables variations dont les plus célèbres furent celles de Corelli parues en 1700. A partir de ce moment, Les Folies habitèrent consciemment et parfois inconsciemment la musique occidentale et ne la quittèrent plus. La plupart du temps, elles prirent la forme « thème et variations » ; parfois elles ne furent qu'une citation sans grand développement (J.S.Bach, Keiser); quelques fois, elles ne furent qu'une inspiration pour une autre mélodie (sarabande de Händel, chaconne de Purcell); elles sont même dissimulées dans certaines œuvres comme dans l'andante de la 5ème symphonie de Beethoven. Même si les XIXème & XXème siècles furent moins riches en Folias, elles inspirèrent de nombreux compositeurs tels que Liszt, Paganini, Rodrigo ou Rachmaninov qui intitula ses variations « sur un thème de Corelli » car il ignorait l'origine exacte de la mélodie. De nos jours, les Folies hantent encore notre imaginaire musical et l'on peut les retrouver dans des musiques de film (La B.O. de Barry Lyndon de Kubrick inspirée de la sarabande de Händel ou bien celle de 1492 de Ridley Scott composée par Vangelis.) et, plus surprenant, dans l'univers des jeux vidéo (bande sonore de Final Fantasy IX composée par Nobuo Uematsu).
21 Henry Purcell
1659-1695
Elève de John Blow, Henry Purcell lui succéda (à 22 ans) au poste d'organiste de l'abbaye de Westminster. Il cumula cet emploi avec celui d'organiste de la Chapelle Royale.
Mais ce n'est pas pour son œuvre instrumentale que Purcell est considéré comme un des plus grands compositeurs anglais mais plutôt pour son œuvre scénique. Purcell composa un certain nombre de "semi-opéras" comme The Fairy Queen (d'après Shakespeare) ou King Arthur et surtout le premier opéra anglais : Didon et Enée (1689).
Malheureusement, cet opéra fut le seul de cet auteur qui est considéré comme le premier et le principal musicien baroque anglais.
En effet, alors qu'une fois de plus Henry rentrait tard d'une soirée au théâtre, il trouva porte close. Son épouse, qui en avait peut-être assez de passer ses soirées seule avec ses gamins, ne répondit à aucun de ses appels et le pauvre compositeur dut passer la nuit dehors.
Or, le climat londonien étant ce qu'il est, Purcell en tomba malade et mourut quelques temps après. La musique anglaise ne s'en remit pas...
Purcell connaissait le thème de la Folia et ce n'est pas par hasard qu'il composa deux pièces inspirées de ce thème : un air de King Arthur et la chaconne extraite de The Fairy Queen. Dans les deux cas, Purcell arrange le thème en le modifiant, ce qui fait que stricto sensu elle ne sont pas considérées comme des pures Folies d'Espagne.
C'est la chaconne tirée de The Fairy Queen que je vous propose d'écouter.
Categoria:

Armand-Louis Couperin. La Chéron por Skip Sempé

Armand-Louis Couperin. La Chéron (Skip Sempé)